Fabriquer soi même de la colle pour cuir à base de farine de blé ou de riz

Fabriquez vous même une colle de farine pour cuir

Fabriquer soi même de la colle pour cuir à base de farine de blé ou de riz

Fabriquer soi-même une colle qui ne présente pas de produits toxiques, et même mieux qui est comestible, c’est quand même chouette.

 

Je vous propose de découvrir comment fabriquer une colle de farine (blé ou riz).

Pour commencer, comprendre la différence entre coller et souder.

Coller, c’est faire en sorte que deux cuirs tiennent ensemble.

Souder c’est pareil.

 

Bon OK, ça fait très sketch des inconnus sur le bon et le mauvais chasseur (un peu d’humour au passage 🙂 ).

 

La différence se fait sur la force de l’assemblage.

Coller c’est maintenir ensemble mais on peut le décoller.

Souder, on ne peut plus rien faire …

 

Les rares fois où j’utilise de la colle, j’utilise la colle de farine qui fonctionne très bien pour ce dont j’ai besoin de façon courante. En de rares cas, je soude avec une colle néoprène, pour un martyr d’un étui de couteau par exemple.

Le choix d’une colle se fait donc en rapport au besoin que l’on a. Si c’est juste tenir deux pièces ensemble avant de coudre … pas besoin de souder.

 

Il existe plein d’autres types de colles (colle de peau, d’os etc.) je n’utilise pas spécialement … chaque colle à ses utilisations selon le besoin.

 

Pour la colle de blé on utilise le gluten présent dans la céréale (une farine blanche fonctionne mieux pour le coup).

Pour la colle de riz, c’est l’amidon (moins élastique une fois sec, utiliser une farine blanche).

 

Les plus :

  • Facile et rapide à fabriquer
  • Pas cher
  • Non toxique
  • Permet le repositionnement (séchage lent)
  • Biodégradable

Les moins :

  • Séchage lent (il faut en avoir conscience, je vous invite à être patient, dans ce métier, c’est un gage de réussite et de qualité)
  • Ne se conserve pas aussi bien que d’autres colles
  • Moins puissant que des néoprènes (mais pas le même usage comme expliqué plus haut)

 

Fabriquer soi même de la colle pour cuir à base de farine de blé ou de rizPour la fabriquer, on a besoin de :

  • Une petite casserole
  • De l’eau
  • De la farine de blé ou de riz
  • Un petit fouet

 

 

 

 

Alors comment la fabriquer :

Mettre une cuillère à café de farine et un peu d’eau.

Je ne peux pas donner de dose précise d’eau car selon le type de farine, cette dose va varier (certaines farines ont plus soif que d’autres).

C’est aussi en rapport à sa viscosité (plus ou moins liquide). On peut toujours la diluer si on sent que le mélange est trop épais. Il faut que le mélange soit assez liquide avant de cuire et visqueux dans le pot.

 

Bien mélanger et mettre à chauffer à feu moyen.

 

Remuer tout le temps pour ne pas que ça accroche … vous verrez que le mélange épaissi rapidement (quelques minutes), s’il est trop épais, on remet un peu d’eau et on fait chauffer à nouveau.

 

Verser dans un pot en verre qui ferme bien.

 

 

L’utilisation de cette colle chaude (non brûlante) donne les meilleurs résultats (mon avis et expérience), mais elle fonctionne bien froide aussi (la réaction n’est pas tout à fait la même mais la différence est minime), faites vos propres expériences.

 

Je conseille de n’en faire que de petites quantités car elle ne se conserve pas longtemps. Cette colle est alimentaire, donc on va la conserver au réfrigérateur.

Pour augmenter le temps de conservation, mettre quelques gouttes d’alcool une fois froide (sinon l’alcool s’évapore).

 

Cette colle fonctionne aussi avec le papier, carton etc. Mon fils (5ans) l’utilise pour ses bricolages et essais, c’est sans risques.

 

 

Merci à l’ Atelier de Françoise / LaSauvage / Maribel et Shyne, c’est avec leur aide que cet article est paru 🙂

Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, vous pouvez le découvrir à cette adresse :
https://www.tipeee.com/point-sellier

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir par mail les nouveaux articles

 

A bientôt

Tithouan

 

Passer le lacet pour fabriquer une bourse diy tuto astuce

Passer un lacet facilement dans un trou

Passer le lacet pour fabriquer une bourse diy tuto astuce
Le lacet s’écrase et ne rentre pas correctement

Quand on utilise du lacet en bobine, l’extrémité à souvent tendance à s’effilocher, le rendant difficile à passer dans un trou.

 

Prenons l’exemple de la fabrication d’une bourse, le lacet doit passer dans un certains nombre de trous. Au début, on y arrive puis à force, c’est mission impossible …

 

Je vous propose de s’inspirer des lacets pour chaussures du commerce, et de durcir l’extrémité pour qu’elle passe facilement.

 

J’utilise personnellement deux techniques selon ce que j’ai sous la main :

  • Tremper l’extrémité du lacet dans de la cire
  • Utiliser du ruban adhésif

 

Je vais développer la seconde, même si j’affectionne la première pour son côté « sans plastique » 🙂 (technique que j’utilise en reconstitution historique). Je pense qu’il n’y a pas grand chose à expliquer sur ce point …

 

Passer le lacet pour fabriquer une bourse diy tuto astuce

La technique :

  • Couper un petit morceau de ruban adhésif (1cm, c’est amplement suffisant)
  • Coller l’extrémité du lacet sur le ruban adhésif
  • Rouler entre vos doigts le lacet pour que le ruban adhésif entoure le lacet (bien serrer)

 

Et voilà … c’est tout !

 

Si le ruban dépasse du lacet, ce n’est pas un souci, c’est même mieux car cela forme une pointe plus facile à passer.

 

Regardez cette vidéo pour voir le geste 🙂

 

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir un mail lors d’une publication.

 

A bientôt

Tithouan

trou à l'emporte pièce qui ressort de la felur du cuir - astuce maroquinerie et travail du cuir

Trou à l’emporte pièce : éviter que la fleur ne ressorte

Lorsque l’on perce deux couches de cuir ensemble, il y a toujours un côté où la fleur du cuir ne rend pas la même chose, elle ressort et le trou est plus « petit ».
 

La raison est très simple, l’embout emporte pièce de la pince est conique, il est donc plus large à sa base qu’à sa pointe.

trou à l'emporte pièce qui ressort de la felur du cuir - astuce maroquinerie et travail du cuir

 

Plus il y a d’épaisseur de cuir, plus la différence se fait sentir. De plus, le simple fait d’être affûté rend le tranchant plus « étroit » que le reste du tube (extérieur, le diamètre de la pièce coupée reste le même). Cet effet conique rentre la fleur du cuir lors de la pression, mais n’est pas présente sur l’autre face.

 

trou à l'emporte pièce qui ressort de la felur du cuir - astuce maroquinerie et travail du cuir
On peut voir sur le trou du bas que la fleur du cuir ressort, contrairement à celui du haut

 

Comment faire ?

Il faut simplement « repercer » le trou en retournant la pièce (cuir du dessus va être en dessous) ou plutôt repasser l’emporte pièce dans le trou. L’embout va rentrer la fleur dans le trou et ainsi améliorer le rendu et équilibrer le rendu sur les deux faces.

 

trou à l'emporte pièce qui ressort de la felur du cuir - astuce maroquinerie et travail du cuir
On peut voir que la fleur du trou en bas est maintenant rentrée, il y a encore une légère différence mais beaucoup moins.

 

Pensez à protéger la face côté martyr par une pièce de cuir pour ne pas marquer la fleur

 

Abonnez-vous à la newsletter pour être tenu informé des nouveautés.

 

A bientôt

Tithouan

Protéger ses outils avec des housses et des étuis de rangement

Etui à outils : protéger vos tranchants et pointes

Un étui pour protéger ses outils, c’est du temps, de l’argent et une belle occasion d’essayer de nouvelles choses !
 

Protéger ses outils, c’est primordial, et pour diverses raisons. Une lame qui ne coupe plus parce que le fil (tranchant) est abîmé, ou l’alêne qui ne perce plus correctement car la pointe est un peu tordue, c’est une perte de temps en affûtage et/ou d’argent à devoir réinvestir dans des lames.

 

Faire ces étuis de protection n’est donc pas une perte de temps, bien au contraire, c’est un investissement.

 

C’est en plus l’occasion de tester de nouvelles pratiques et de voir comment elles vieillissent. Tel type de couture ou montage, forme, tenue du cuir, vieillissement d’une teinture etc.  Ou pour les débutants de s’entraîner, tout simplement.

 

Ce sont des objets qui vont être fréquemment manipulés, ils vont donc rapidement se patiner dans des conditions réelles (voire intenses pour certains).

L’idéal pour se rendre compte si quelque chose tient la route ou pas dans le temps (svp essayez la teinture bleue 🙂 ).

 

Sur la photo : Protéger ses outils avec des housses et des étuis de rangement

Trousse à rabat, à gauche pour toutes mes matrices à frapper.
– Étui marron pour un abat-carre double de chez Vergez Blanchard.
– En haut, un simple bouchon pour protéger la lame du cutter et par la même ses doigts.
– Pareil pour la pointe d’alêne, c’est ce que j’ai trouvé de plus efficace … pas le plus sexy mais bon …- Pour l’abat-carre français, un simple morceau de cuir plié et cousu qui entoure la lame.
– L’étui avec « 5mm » cousu dessus, c’est pour mes griffes à frapper espace 5mm basé sur la trousse
– En dernier en bas, un étui fait rapidement pour protéger la pince emporte pièce (faut que j’en refasse un plus joli)

 

Faire ses étui à donc plusieurs fonctions : s’entraîner, tester et protéger.

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour être prévenu par mail de la parution d’articles.

 

A bientôt

Tithouan

Fermeture par lacet ou sangle en cuir pour carnet ou blague à tabac

Nœud à plat pour fixer un lacet de fermeture pour un étui en cuir

La plupart du temps, pour fixer un lacet de fermeture à un rabat, on fait un nœud de chaque côté du cuir. Seulement cela fait une épaisseur et se place mal à plat (système pour une blague à tabac, ou une trousse, une housse de carnet etc.).
 

Il est possible d’utiliser un système qui est solide, à plat et auto-serrant. Dans l’esprit de l’attache du lacet pour un bouton en cuir, il s’agit en fait de la moitié de ce nœud.

 

Le nœud présenté dans un autre article crée une boucle qui tient au bouton en cuir. ici, la lanière n’est tenue que d’un côté, l’autre servant à entourer l’étui.

 

Comment faire ?

Deux trous et un lacet de cuir, c’est tout.

– le lacet passe en premier dans le trou le plus haut
– il ressort dans le deuxième
– on entoure le lacet
– on repasse dans le même trou
– le reste du lacet se coince dans le point côté chair (permet de bloquer)

 

 

On évite ainsi les sur-épaisseurs qui peuvent marquer le cuir, de plus, le système est auto-serrant, aucun risque que la sangle ne s’en aille.

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu informé par mail de la publication de nouveaux articles.

 

A bientôt

Tithouan

Liste fournisseurs cuir outils accessoires quincaillerie - Apprendre la maroquinerie et le travail du cuir

Fournisseurs : quelques adresses réunies pour vous !

VoiciListe fournisseurs cuir outils accessoires quincaillerie - Apprendre la maroquinerie et le travail du cuir une liste simple et non exhaustive de fournisseurs pour du cuir, des outils et de la quincaillerie.

A savoir que je n’ai pas testé tout le monde ! Ainsi, cette liste de fournisseurs est sans jugement, sans ordre d’importance ou de qualité. Il s’agit juste d’une liste en rapport à la maroquinerie et au travail du cuir.

 

 

Tanneries :

tannerie-garat.com
tannerie-chapat.com
tannerie-gal.fr
tannerie-radermecker.com
– tanneries de châmont : (pas de site internet) Avenue de Beaumont, 24470 Saint-Pardoux-la-Rivière

 

Vente en ligne de cuir :

 

tannerie-chapat.com
decocuir.fr
logisdecordes.com : (apparemment le seul revendeur français du cuir « Hermann oak », réputé pour être un must en repoussage)
stockcuir.fr
– fages-aiglon.fr
cuirselection.com
outilsloisirs.fr
lamaisonducuir.com
cuirenstock.com
tandyleather.eu
cuirtextilecrea.com
cuirs-cpl.com

 

Catalogue en ligne (pas de vente en ligne donc 🙂 acheter sur place ) :

 

cuirschadefaux.com
decourt-freres.fr
lareservedesarts.org : récupère des rebuts et chutes de matériaux dans les entreprises, les valorise et les revend aux professionnels de la création, stock selon arrivage.

 

Outillage et quincaillerie :

 

eprose.fr
turquais.eu
vergez-blanchard.fr
decocuir.fr
crea-cuir.com
cuirtextilecrea.com
tandyleather.eu
logisdecordes.com
fages-aiglon.fr
presseaoeillets.fr

 

Je ferme volontairement les commentaires de cet article,  afin de ne pas le transformer en foire aux avis et/ou créer du conflit.

Comme écrit plus haut, c’est une liste de fournisseurs sans jugement de ma part (j’ai mes propres avis sur certains, positifs ou négatifs) mais je souhaite que chacun se fasse sa propre expérience, sans empiéter sur celle des autres.

Mes besoins, attentes ou opinions n’étant pas les mêmes que d’autres personnes 🙂 j’entends que ces autres agissent réciproquement.

 

Toutefois, si vous pensez qu’un fournisseur intéressant n’est pas dans la liste, envoyez moi un mail avec le nom et l’adresse du site internet. Je verrais, selon le site, pour compléter la liste de cet article et vous remercie d’avance.

 

 

Retrouvez le groupe Facebook de partage autour des patrons et de tout ce qui touche le cuir,
il existe un document à compléter,
regroupant des sites autour du cuir !
(il faut être inscrit)

 

A bientôt

Tithouan

Astuce maroquinerie Gouttière sur le rebord d'une table pour éviter que les outils tombent

Gouttière sur le bord de la table pour recueillir les outils

Couper ou tracer sur une table encombrée d’outils, ce n’est pas pratique. De plus il arrive que les outils roulent ou tombent de la table. La gouttière est là pour les rattraper.

Astuce maroquinerie Gouttière sur le rebord d'une table pour éviter que les outils tombentDe plus, une gouttière entourant la table permet de stocker vos outils sans prendre de place sur le plan de travail. Ils restent donc à disposition sans gêner et surtout sans tomber.

C’est donc une astuce simple et peu chère qui peut vous économiser quelques heures d’affûtage. Ainsi que des aller-retours à chercher les outils.

Pour réaliser cette installation il vous faut :

– une gouttière (plastique ou métal)
– une scie pour couper le plastique ou le métal
– quelques vis adaptées pour fixer au plan de travail
– de quoi percer des trous (mèche adaptée métal ou plastique)
– 8 fonds pour éviter que les outils ne sortent sur les côtés (sinon couper les angles à 45° comme un cadre de tableau)

 

Pas besoin de prendre les supports crochets car ils éloignent la gouttière du bord de la table, ce qui n’est pas souhaité.

– Mesurer et couper les gouttières aux dimensions des côtés de la table (prévoir de tester un côté pour commencer avec les fonds installés pour vérifier le placement).
– Percer à intervalles régulier des trous dans la gouttière pour passer les vis de fixation.
– Placer les fonds sur les gouttières.
– Visser les gouttières au plan de travail.

 

 

 

 

Astuce maroquinerie Gouttière sur le rebord d'une table pour éviter que les outils tombentC’est une astuces utilisée en vannerie pour pouvoir poser ses outils mais aussi ses brins d’osier, en libérant le plan de travail pour accueillir le panier.

La photo est tirée d’une table de « la ferme des tressages-vivant » à Eourres, lieu de stage autour de la vannerie.

Contrairement à la photo, je propose d’entourer totalement la table, les besoins n’étant pas les mêmes. De plus, le nombre d’outils en vannerie est limité en comparaison à la maroquinerie.

 

 

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir un mail lors de la parution d’un nouvel article.

A bientôt

Tithouan

Forum d'entraide et de partage autour du cuir et de la maroquinerie

Un forum de partage et d’entraide autour du cuir

Forum d'entraide et de partage autour du cuir et de la maroquinerieComment trouver un support de partage dans tout ce qui touche la passion du cuir ? Un forum tout simplement !

Outre les outils que je développe personnellement pour créer une « communautés » d’entraide et de partage entre débutant et avancés ou professionnels, il existe d’autres support externes que je souhaite partager, comme le forum de discussion par exemple.

Un bel exemple : le forum cuir-creation.

 

Créé en 2009 (si mes renseignements sont bons, en tout cas les premiers inscrits datent de 2009), ce support numérique d’échange à accumulé un sacré paquet de savoir, d’astuces et de techniques en rapport direct ou indirect avec le cuir.

 

On y a retrouve beaucoup de choses en lien avec la maroquinerie, mais aussi la sellerie harnachement, la cordonnerie etc.

On y trouve aussi des styles variés, du médiéval au moderne, du traditionnel au fantastique, c’est devenu le lieu de passage et de partage de beaucoup de monde.

 

Si vous avez envie de présenter votre travail, de voir celui des autres, de demander conseil, d’explorer les archives (conseillé via l’option rechercher, avant de poser ses questions, depuis le temps, il est possible de trouver réponse à beaucoup d’interrogations de débutants sans avoir à la poser via un nouveau post), bref d’être dans le partage, la simplicité et la bonne humeur : bienvenue.

 

Une section pour découvrir le forum est en place, avec des posts expliquant les principes de fonctionnement du forum, sa charte etc.

 

Une autre section concernant les débutants avec des posts sur les questions les plus fréquentes, avant de vous lancer dans la création d’un post sur un sujet, cherchez sur le forum … prenez ce temps, c’est le meilleur moyen de trouver votre réponse, et de découvrir d’autres approches voir même plusieurs réponses à votre question.

 

J’en suis membre depuis 2011 … et j’y suis régulièrement, il y a quelques professionnels, des hobbyistes de haut niveau, des débutants complets …

 

Il existe d’autres sites et d’autres supports, j’en parlerais dans d’autres articles à l’occasion.

 

Le forum est disponible à cette adresse : cuir-creation

 

PS : n’oubliez pas de vous présenter quand vous vous inscrivez 🙂

 

A bientôt

Tithouan

Rencontre à la foire bio de Montfroc d'un artisan tourneur sur bois

Présentation d’un tourneur sur bois : F. Gitton

Promenade sur la foire bio de Montfroc (c’est vraiment le nom du village 🙂 ) où je rencontre un artisan (F. Gitton) tourneur sur bois faisant de la démonstration. Après avoir discuté sur ma recherche d’un brunissoir et des points techniques, il me propose de m’en fabriquer un sur place.

 

Vous pouvez lire cet article dédié à cet outil.

 

Rencontre à la foire bio de Montfroc de Frederic Gitton, artisan tourneur sur boisFrédéric Gitton réalise de très belle pièces (bols, saladiers, assiettes, pilons, pendules en bois, les fameuses toupies en buis, colliers etc.), on sent la maîtrise du geste, l’amour du travail précis et bien fait.

 

Les pièces sont séchées lentement dans des draps de coton à l’abri de l’air et de la lumière pour éviter qu’il ne se fende. Elles perdront jusqu’à 40% de leur poids.

 

Les finitions se font avec un mélange d’huile d’olive et de cire d’abeille,dans un respect de la matière et de l’humain.

 

Vous pouvez retrouver Frédéric Gitton sur son site internet : aupourtourdubois.com et sur sa page Facebook.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir un mail lors de la parution d’un nouvel article

 

A bientôt

Tithouan

brunissoir en buis, fabriqué sur-mesure durant la foire bio de Montfroc

Fabrication d’un brunissoir

Faire fabriquer ses outils sur-mesure : LA JOIE ! (ici un brunissoir, outil pour lisser les tranches du cuir)

 

 

fabrication d'un outil pour lisser les tranches (brunissoir ou burnisher)
Le brunissoir sur le tour en cours de fabrication

J’ai pu, à l’occasion de la foire bio de Montfroc (non ce n’est pas une blague, c’est le nom du village), rencontrer un tourneur sur bois (F. Gitton) faisant de la démonstration et présentant de beaux articles.

 

Après quelques échanges sur l’idée que j’avais en tête, il me propose de réaliser directement sur place mon brunissoir (ou burnisher), il avait tout ce qu’il fallait.

 

Mon cahier des charges :

– lisser des cuir de 1.2mm, 3mm et 5mm, (épaisseurs que j’utilise la plupart du temps)
– Avoir une pointe pour lisser dans les zones proches d’un angle
– 2 rainures de chaque, une pour du lissage noir et l’autre pour du naturel
– un bois dur
– qu’il puisse se monter sur un embout de perceuse (je possède un banc de finition avec un tel embout) donc il perce un trou pour accueillir une tige en métal que j’ajouterais moi-même.

 

Le résultat (après quelques utilisations)

brunissoir en buis, fabriqué sur-mesure durant la foire bio de Montfroc
Mon brunissoir à fixer sur mon tour

 

Un beau morceau de buis, avec les 6 rainures aux bonnes dimensions (précis le monsieur quand on voit comment il a réalisé ces rainures à l’œil !).
Percé d’un côté pour pouvoir monter moi-même une tige de fixation (ici diamètre 6mm) et le cône avec sa pointe pour aller dans les zones plus difficiles. Tout y est !

 

Je suis content ! J’ai pu obtenir ce que je voulais avec une essence de bois locale qui répond aux besoins, j’ai fait travailler un artisan Français (cycle court, pas de revente) et fait une belle rencontre !

ET EN PLUS, je n’ai pas payé plus cher que si je l’avais commandé en Asie (aliexpress par exemple) ou chez un fournisseur revendeur (en bois dur), sans parler qu’il est sur-mesure (je trouve les modèles courants trop petits sur le diamètre de l’outil ou avec des rainures trop larges pour les cuirs que j’utilise, ou dans un bois trop léger).

 

La preuve qu’il faut chercher un peu autour de soi et on trouve des gens « compétents » pour réaliser de beaux objets ! (De moins en moins vrai malheureusement, mais il faut encourager ceux qui le font !)

Une vidéo courte de la fabrication du brunissoir :

 

 

Pour le montage final, j’ai vissé un tire-fond, coupé la tige aux bonnes dimensions et zou dans mon banc de finition et ça tourne !

 

Et vous, qu’utilisez-vous pour finir vos bordures ? (Laissez-nous un commentaire)

 

A bientôt
Tithouan