La découpe d’un cuir ou les différentes parties d’une peau

C’est quoi un collet ? Une bande ? un croupon ? Une peau entière ?

Les découpes d'une peau
Le prêtant d’une peau

La peau d’un bovin est découpée selon des règles très précises (les découpes peuvent varier selon l’animal), chaque partie découpée ayant des propriétés différentes, elles sont utilisées pour différents usages. Pas facile de s’y retrouver donc, mais ce n’est pas si compliqué.

 

Pour commencer, pourquoi couper le cuir comme ça ?

 

Il faut savoir que la peau est élastique, pour suivre les mouvement du corps (n’oublions qu’avant d’être à plat sur notre table, elle recouvrait une bête en 3 dimensions).

Cette élasticité donne du « prêtant » (la capacité à se déformer), mais ce prêtant n’est pas le même sur chaque partie du cuir.

Ces découpes spécifiques sont donc faites selon le prêtant de chaque partie, mais aussi selon le besoin.

 

 

Dans ce cas je dois utiliser quoi ???

Je vais faire ici un résumé « non exhaustif » des utilisations des différentes parties. Encore une fois, la première question  se poser : « qu’est-ce que je veux faire ? »

De là, il faut étudier ce qui existe pour répondre à son besoin.

 

Peau entière : Très utilisé pour les métiers demandant de grands morceaux de cuir (tapisserie d’ameublement par exemple), il faut être vigilant sur le prêtant lors des coupes des pièces pour le siège.
Du flanc sur un accotoir ou accoudoir … une misère, le fauteuil est bon pour revenir à l’atelier rapidement.

Collet : pièce très utilisée dans les travaux pour le cuir, normal son prêtant va dans différents sens (c’est le cou de la bête … observez une vache tourner la tête … vous comprendrez pourquoi le prêtant va dans tous les sens 🙂 ).

Flancs : La partie la moins « qualitative ». Très élastique, fin et irrégulier (correspond au ventre).

Dosset : Peau entière dont on a enlevé les flancs. Très utile pour les grandes longueurs en sellerie.

La bande : ou demi peau, la peau entière coupée en deux dans le sens de la longueur.

Croupon : c’est un dosset sans le collet.

 

Il est donc important de comprendre le prêtant de chaque partie pour que l’objet final ne se déforme pas.

 

Un sac fait dans du flanc risque à la longue de se déformer ou s’user prématurément, utiliser un collet s’il est assez souple, ou un croupon dans le sens de la hauteur si le sac est rigide permettra d’éviter la déformation.

 

Chaque corps de métier du cuir utilisera les parties les plus avantageuses selon ses besoins … Un maroquinier n’utilise pas les mêmes parties qu’un sellier harnacheur (ni les mêmes cuirs), les besoins n’étant pas les mêmes.

 

Le prêtant est donc le sens de déformation du cuir, qu’il faut prendre en compte lors de la fabrication d’un article en cuir.

A vous de trouver ce qui vous convient le mieux !

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu informé des nouveaux articles.

 

A bientôt

Tithouan

  1. Bonjour, Très intéressant, vos publication ! J’ai seulement une question : si je voudrais faire un sac; les différentes parties sont trop grandes pour le collet ou le croupon; et les autres différents éléments (poignées,poches)… devrais-je les découper dans différentes parties de peau ? J’ai difficile de prévoir ou couper tel pièce dans une peau de bovin ou de mouton.

    1. Si vos pièces pour fabriquer le sac sont trop grandes pour du croupon ou du collet … la seule chose à faire est de revoir le patron pour le montage pour obtenir des pièces qui rentrent dans les dimensions de la peau puis assemblées par couture …

  2. Bonjour,
    c’est un plaisir de vous lire. Merci pour vos précieux conseils et la transmission de votre passion.
    Cordialement.
    Ludovic

  3. Bonjour, j’aimerais teindre une peau pour en faire un sac quelle teinture utiliser et où me la procurer ?
    Merci de m’éclairer. Cordialement.
    Marie-Jo

  4. Bonjour, je souhaite réaliser une ceinture médiéval qui prendrait toute la hauteur de ma taille, je ne sais pas pas quel type de prêtant alors choisir, ni quel cuir choisir.
    Je vous remercie pour les précieux conseils que vous nous donnés sur ce site !
    Louise

    1. Éviter le flanc qui est le plus élastique … après c’est selon le projet, dur de donner son avis sans plus de détails … est-ce juste une ceinture ? un serre taille, en un morceau ou plusieurs etc.
      Vous pouvez me contacter par mail pour communiquer plus efficacement
      A bientôt

  5. es ce que vous pouvez nous faire une petite liste DÉBUTANT le pour le petit matériel nécessaire pour commencer le travail du cuir?.
    merci et bonne journée.

    1. Bonjour, vous souhaitez faire quoi ? car les outils dépendront de ce que vous voulez faire … il n’y a pas une seule façon de faire de la maroquinerie mais une multitude, et chaque technique répond à un besoin … Donc je vous invite à étudier vos attentes et besoins (au moins les premiers pour commencer) pour vous procurer les outils de base pour votre projet. Rien n’empêche que ces besoin évoluerons au fur et à mesure, vous pourrez y répondre par la suite …
      Envoyez moi un mail avec ces données, je pourrais vous aider.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *