Pourquoi avoir des emportes pièces à frapper

Emporte-pièce à frapper - Apprendre la maroquinerie et le travail du cuirEmporte-pièce à frapper - Apprendre la maroquinerie et le travail du cuir
Emporte-pièce à frapper de différentes tailles et types

Une pince emporte-pièce, c’est super, mais lorsque l’on doit faire un trou à 10cm du bord, si l’on ne veut pas abîmer l’outil ou le cuir, il faut trouver une autre solution.

En effet, la profondeur de la pince emporte-pièce ne permet pas d’aller plus loin que quelques centimètres du bord. On peut plier le cuir mais cela risque de déformer la pièce et de poser un problème de rendu sur l’objet final.

 

La solution : les emportes pièces à frapper.

 

Il en existe plusieurs dimensions du 1mm à plus de 50mm pour les plus gros.

 

L’utilisation est simple, c’est une tige métallique creuse et affûtée, que l’on frappe avec un maillet (et pas un marteau), le cuir à percer doit être placé sur un « martyr » (cuir, bois, billot de boucher, etc.) ce qui protégera le tranchant de l’outil.

 

Autre point important, sous le martyr, la masse. Il faut une masse dure (mini enclume, brique etc.) pour que l’outil perce plus facilement le cuir et demande moins d’efforts (même principe que la forge)

 

N’oubliez pas le martyr entre la masse et la pièce à percer !!!! Sinon le tranchant de l’outil va s’abîmer et ce n’est pas l’outil le plus simple à affûter.

 

Astuce : si vous êtes sur une table, placez la masse et le martyr au dessus du pied et pas au dessus du vide : cette zone est plus « souple » et va amortir le choc, ce que l’on ne souhaite pas.

 

Je conseille donc d’avoir un jeu d’emporte-pièces à frapper à disposition (au moins des dimensions de la pince). Même si la pince est très pratique et que je la conseille aussi, elle à ses limites. Les emportes pièces à frapper sont donc complémentaires et très pratiques, particulièrement sur un cuir dur.

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir un email lors de la publication d’un nouvel article.

 

A bientôt

Tithouan

  1. Bonjour Tithouan,

    Ce commentaire est pour te demander plus de précision sur le maillet à utiliser car je n’en ai pas encore un. En effet, je me demande si un maillet (tout simple) acheté en magasin de bricolage peut suffire à l’utilisation des emporte-pièces.

    Te remerciant de ta réponse.

    Cordialement.

    Angel

    1. Il faut vraiment prendre un maillet court mais assez lourd … tu économisera tes bras … ceux pour le repoussage sont très très bien (dans cet esprit)
      Les maillets classiques du commerce sont souvent trop « grands » ou trop léger et demandent beaucoup d’amplitude de mouvement pour obtenir la force nécessaire …
      En passant, outre le maillet, il faut bien penser la surface de frapper 🙂 on économise de la force 🙂

      1. Merci bcp Tithouan pour ce conseil, j’ai regardé un peu ce qu’il pouvait y avoir sur le net et fait des captures d’écrans pour une commande ultérieure car pour l’instant, je suis tjrs en préparation de la chambre avant l’arrivée de ma p’tite crevette lol (je suis enceinte de 6mois) et commencerai mon activité après cela 🙂

  2. Bonjour, Tous mes voeux pour cette nouvelle année et plein de succès dans vos créations. J’ai découvert votre site il y a quelques jours (je cherchais comment fixer un bouton de col sans le coller) et je suis ravi de tous les conseils que vous donnez. Pour cet article-ci, comme martyr pour mes emportes pièces à frapper, j’utilise un gros lingot de plomb de 1.5, 2 kilos que j’ai fabriqué en fondant mon plomb dans le fond de mon creuset (je fabrique aussi mes plombs de pèche). Ca marche très très bien et ça n’abime pas les emportes pièces.
    Je poursuit les lectures de vos articles et dès qu’il fera moins froid je me lance dans la fabrication de la cire.
    Encore bravo et merci.
    Hervé.

    1. Bonjour et merci de ton retour.
      Le tas en plomb est en effet une méthode ancienne, sachant que l’on peut le refondre à volonté quand il est trop marqué.
      Seul hic, les aspects « toxiques » du plomb (même si le risque ici est limité, je suis beaucoup à l’atelier et en contact avec les outils 🙂 ) et le fait qu’il risque de tacher le cuir.
      Maintenant cela reste une méthode qui n’abîme pas les tranchants et utilisée de longue date mais que je ne pratique pas par choix 🙂
      A bientôt

  3. bonjour Titouan
    j’aime beaucoup vos newsletters je suis fan, toutefois les sujets que vous aborder certes interresants je suis sûr que beaucoup les maitrise a peu près, j’aimerais mais c’est très pesonnel que vous abordiez des sujets plus techniques comme la teinture cuir( à l’eau ou a l’alcool, la fixation des teintures, le repoussage, etc etc.. ne voyez pas dans mes propos un quelconque repproche bien au contraire j’aime trop vos courriers et je vous remercie de les faire c’est juste que des sujets techniques comme ceux que j’évoque on les trouve sur youtube mais en anglais !!!!! je ne comprenp pas l’anglais et en plus ils ne sont plus européens (blagge) mais sachez que votre dernière lettre ma été très utile car j’ai cassé ma tirelire pour m,acheter des griffes a frapper vergez blanchard (une merveille). encore merci pour vos newsletters et recevez chez Titouan toute ma sympathie.
    Jacques DENIS

    1. Salut, ce sont des sujets que je compte aborder, après je n’utilise que peu les teintes du commerce … d’où mon frein pour en parler … c’est dans ma liste d’articles … je trouve justement que l’on n’aborde pas assez les gestes ou techniques de base dans tout ce que l’on trouve, la logique du travail du cuir plutôt que de dire il faut faire comme-ci ou comme ça.
      Dans tous les cas, j’ai quelques articles en brouillon sur ces sujets … ils viendront très prochainement … et merci à toi pour ton message

Répondre à Jacques DENIS Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *