Terminer une couture, technique du nœud caché

Quoi de plus gênant que de terminer une couture de façon voyante sur certains articles de maroquinerie ? On voudrait avoir une article le plus fini possible et arrivé au bout, on a un « gros pâté » peu esthétique au bout de notre couture.

 

Pour certains, et c’est leurs choix (que je respecte, ceux qui me lisent commencent à le savoir), cela ne les dérangent pas, dans ce cas, pas besoin d’aller plus loin :), il existe aussi des astuces pour limiter la sur-épaisseur de fil.

 

Précisions : cette technique pour terminer une couture n’est applicable que lorsque l’on coud deux couches de cuir ensembles.

 

Il est donc possible de terminer une couture d’une façon invisible (on ne sait pas où elle commence ni où elle finit) et ce très facilement.

 

Alors comment faire pour que cet arrêt soit invisible ?

 

 

Ce nœud caché, comme son nom l’indique, est invisible à l’œil lorsque l’on regarde l’objet cousu.

Le concept est simple, on finit la couture entre les deux couches de cuir cousues, vers l’extérieur, on fait un noeud plat double, puis on rabat ce nœud vers l’intérieur de l’objet, il est maintenant caché (une fois la couture martelée, la bosse disparaît) et on évite une surépaisseur de fil ou le « gros pâté ».

terminer une couture au point sellier, la technique du noeud caché

Les fils de couture sont sortis entre les deux couches de cuir

 

 

La technique plus en détail :

 

Arrivé au niveau où l’on souhaite arrêter la couture, on sort les fils entre les deux couches de cuir

 

Nouer à l’aide d’un nœud plat double, bien serré au plus proche de la couture entre les deux couches de cuir

terminer une couture au point sellier, la technique du noeud caché

Le noeud plat doublé en action, bien serrer !!

 

 

Rabattre le nœud vers l’intérieur, soit en passant le fil à l’aide des aiguilles entre les deux couches, soit en coupant les fils à 1cm du nœud puis à l’aide d’une grosse pointe (pointe à tracer par exemple), ouvrir un espace et pousser le nœud vers l’intérieur.

 

 

On martèle la couture et voilà, la bosse causée par le nœud est écrasée et la couture est finie
(ici le noeud ne fait pas de bosse car il est dans le pli à gauche de l’image).

terminer une couture au point sellier, la technique du noeud caché

Marteler la couture écrase le fil et le noeud, il n’y a plus de bosse

 

Une vidéo :

 

A bientôt

Tithouan


 

10 comments

  • victoire de vilmorin

    Bonjour, merci pour ces supers explications!
    je cherche a savoir comment finir la tranche de cuir mou, faut il egalement les abacarer ? ou simplement poncer delicatement ?
    quand deux pieces sont assemblées au point sellier sans colle, quelle finition faire ?
    Merci d’avance

    Victoire

    • Tithouan

      En premier quel est le tannage du cuir … si c’est un tannage végétal, un cuir mou (foulonné et/ou nourri) peut être abat-carré, le ponçage fonctionne aussi … la finition au fer à chaud permet de fixer les fibres de ce type de cuir … pour ma part, le plus souvent j’utilise ma méthode habituelle … colle de farine de blé et encaustique … même non collé … à l’usage, cela peut bouger un peu mais justement l’usage va permettre au cuir de se positionner … si vraiment le fait de ne pas être collé pose un souci, on peut toujours glisser un mini trait de colle de farine de blé après coup (écarter les bords du cuir cousu et mettre un peu de colle et refermer) pour que cela ne bouge plus

      si tannage sel de chrome … il existe des produits spécialisé pour les tranches …

  • andre

    Bonjour Tithouan
    Je n’ai pas deux couches de cuir, mais une seule ma couture fait le tour de ma pièce, et comment arrêter mon fils sans que cela se voit?
    Merci

    • Tithouan

      Da façon complètement invisible … à part percer l’épaisseur du cuir avec l’alêne pour « cacher » le nœud dans ce trou créé et remettre une mini goutte de colle pour ressouder le trou … (du coup on fait comme s’il y a vait deux couches de cuir)

      sinon c’est utiliser un fil synthétique et brûler la pointe du fil …

      de façon visible c’est de repasser le fil dans les points (au moins 3 points) du côté le moins vu

  • laugier

    merci beaucoup pour tous vos conseils, et cela va bien m’aider , car je vais commencer à faire des bourses . Il existe des kits tout prêts pensez-vous que c’est bien pour quelqu’un de débutant ? Merci

    • Tithouan

      Tout dépend du kit … pour les bourses c’est vraiment simple … un rond, des tous et un lacet …
      A chacun de voir.
      J’utilise souvent la bourse pour la découverte de la matière (souvent dans mes ateliers enfants)
      A bientôt

  • pédu

    Vous êtes génial de faire profiter chacun (ceux qui veulent apprendre) et de nous donner vos astuces. J’en suis époustoufler. Eh bien grand merci et pourquoi pas à très bientôt.

  • Nina

    Aaaaaaaaaaaaaahhhhhhh enfin une solution pour eviter ces pâtés disgracieux. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *