Quels outils pour débuter le cuir ?

Difficile de débuter en maroquinerie sans un minimum d’outils, mais lesquels choisir ?

Acheter outils de base pour débuter la maroquinerie et le travail du cuir

Une trousse à outils de base pour débuter la maroquinerie

Devant la multitude d’outils existants, dur de dépenser de l’argent pour rien ou de se tromper !

 

Débuter dans la maroquinerie ou le travail du cuir n’est pourtant pas un handicap pour faire la démarche de se créer un kit de base. Je reçois très fréquemment des mails me demandant quels outils acheter pour débuter … je réponds souvent que je ne peux pas dire précisément quels outils, ne connaissant pas le projet (comme pour les mails de demande de stage 🙂 ).

La peur de se tromper est très forte à ce stade, je le comprends et c’est bien normal, raison de plus pour bien penser votre projet AVANT !

En effet, ce n’est pas parce-que vous n’avez jamais travaillé le cuir que vous n’êtes pas à même de déterminer les outils dont vous aurez besoin, et là je viens d’utiliser le mot de base de tout ce que j’enseigne : le besoin.

Quel est votre besoin ?

Encore une fois (c’est quelque chose qui revient souvent dans mes articles et stages), que voulez vous faire en maroquinerie ?

En répondant à cette question, vous pourrez déduire des besoins et vous renseigner sur comment y répondre et avoir votre liste d’outils pour débuter le travail du cuir.

Pour rappel, il n’y a pas une seule façon de travailler le cuir mais une multitude, chaque personne développant son propre style et technique au service de la créativité et de ses besoins.

Il ne faut surtout pas débuter en pensant qu’il n’existe qu’une méthode ou qu’une approche dans le milieu de la maroquinerie (ce que certain veulent faire croire avec des “règles de l’art” à tout va, chaque artisan ayant ses propres règles de l’art 🙂 ).

Là c’est perdu d’avance pour l’efficacité et la rapidité d’apprentissage, vous allez tomber dans tous les pièges du débutant et surtout vous fermer à la créativité présente en vous.

Acheter outils de base pour débuter la maroquinerie et le travail du cuir

Quelques outils peuvent suffire pour débuter, quitte à s’équiper au fur et à mesure que les besoins apparaissent

Il faut avant tout déterminer vers quoi vous voulez aller (votre envie, c’est ça la clé de la réussite), ce qui peut évoluer au fur et à mesure du temps, et la trousse à outil aussi, par la même occasion.

Quelques indications générales à tous projet du cuir, à affiner et étoffer selon les besoins (non exhaustif donc) :

 

  • Outils de coupe (un outil pour couper, un support de coupe, une règle)
  • Outils pour tracer (pointe à tracer, compas pointe sèche)
  • Abat carre pour créer un biseau pour les bordures (certains s’en passent, c’est un choix)
  • Brunissoir (à main ou monté sur un touret ou perceuse) pour finir les tranches (selon le type de cuir utilisé, pas obligatoire, mais sur cuir tannage végétal, un régal)
  • De quoi assembler le cuir (fil, aiguilles etc. pour la couture. Du lacet, une griffe etc. pour le laçage)

 

 

Déjà avec ces bases … on peut commencer à travailler … vous pouvez lire un article sur une trousse à outil minimaliste que j’ai utilisé durant un temps pendant un voyage de plusieurs mois, on peut voir qu’il ne faut pas grand chose pour travailler le cuir …

 

Selon le type de cuir choisi, certains outils seront plus adaptés que d’autres …

 

je pense par exemple au couteau à pied (demi lune), souvent acheté pour faire de la maroquinerie, alors qu’il est plus “adapté” à la sellerie (cuir plus épais, coupes longues etc.). Encore une fois, ceci peut-être un choix, certains le font, perso je préfère un tranchet ou une cornette, mais ne foncez pas directement vers un outil parce-que tout le monde le prend, ni un tranchet parce que moi je le préfère 🙂 prenez ce qui vous convient à vous !

Le milieu du cuir est vaste et le choix d’outils l’est tout autant.

Acheter outils de base pour débuter la maroquinerie et le travail du cuir

Il existe plusieurs types de cuirs selon les besoins, les outils sont aussi adaptés aux cuirs utilisés.

Il existe aussi des forums de passionnés, des groupes Facebook, où vous trouverez une belle quantité d’informations.

Réfléchissez donc à votre projet, votre envie de base (ce qui vous motive pour débuter la maroquinerie) et de là, déterminez ce dont vous avez besoin. Ce sera plus économique et efficace sur le long terme. Quitte à commencer avec un cutter au début, le temps d’essayer d’autres outils et de savoir lequel vous convient.

 

Merci au financement participatif pour avoir aidé à la publication de cet article

Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, vous pouvez le découvrir à cette adresse :

A bientôt

Tithouan


 

15 comments

  • Laurent

    Bonjour,
    C’est dommage, c’est tellement évident pour vous que l’article n’ajoute aucune information pratique.
    Vous dites qu’il faut de quoi couper et trouer. On s’en doute, mais c’est là que vous auriez du montrer le résultats de vos expériences. Un cutter, quel type, ou couteaux peut convenir, quel genre d’outils utilisé ne convient pas. Des aiguilles il en existe de nombreuses, lesquelles conviennent avec lesquelles avez-vous fait vos premièrs essais mais ne répondent pas au besoin.

    Désolé c’est encore une fois un article qui ne repond pas à la question.

    Merci.

    • Tithouan

      Bonjour, le truc, c’est que si je dois parler de mon expérience perso, déjà cela remonte à quand j’avais entre 4 et 6 ans … et surtout j’avais déjà le matériel adéquat (j’ai appris avec mon père)
      J’ai l’impression en lisant votre message que vous souhaiteriez une recette toute faite, comme s’il n’y avait qu’une réponse.
      Mauvaise nouvelle, les techniques en maroquinerie sont variables, les personnes qui font de la maroquinerie ne travaillent pas tous de la même manière, et du coup le matériel doit être adapté à votre projet.
      J’ajouterais que ma main, ma force, ma taille Etc. ne sont pas les même que vous et que tel outil peut être une rolls pour moi et vous créer une tendinite à vous …
      D’où le fait que je ne fais pas une liste précise des outils, mais que si vous relisez bien cet article, je fais ressortir qu’il faut réfléchir à quel outil on a besoin pour SON projet, et trouver l’outil qui va convenir … c’est dans cet ordre que les choses seront le plus positif même si cela va à l’encontre du conventionnel scolaire qui veut que l’on nous assène de grandes vérités toute cuites à manger sans nous laisser voir toutes les autres possibilités culinaires …
      Faites vous votre propre avis, je ne peux dire cet outil sera le mieux pour vous … car je ne vous connaît pas … C’est vous et vous seul qui pouvez savoir si tel ou tel outil est adapté …
      Il n’y a qu’en usine que l’on force les gens à travailler avec un modèle d’outil et que l’humain doit se déformer pour utiliser cet outil … en artisanat, c’est l’outil qui s’adapte à l’humain et son projet.
      Et pour finir, je n’ai pas la connaissance de tout ce qui existe dans le monde (ce serait très présomptueux) … j’essaie régulièrement des outils pour pouvoir en parler, sans en avoir “besoin” pour le coup et justement le faire connaître et lui trouver les points fort et faibles … (lire d’autres articles de test de matériel sur le site) …
      Je donne donc les grandes lignes pour que les débutants ne tombent justement pas dans le panneau du kit tout fait ou de la recette miracle … car cela n’est pas un cadeau à leur faire
      Cela peut paraître fastidieux mais pour moi c’est une grande différence dans l’apprentissage du métier et dans la compréhension et dans l’application de son travail.
      Belle journée

  • bernard

    conseil d’un vieux ! achetez de l’ancien ….c’est moins cher et c’est de meilleure qualité !!

  • Anne-Gaëlle

    J’apprécie votre propos, c’est tellement vrai que l’envie doit être le moteur, et qu’il ne faut pas être trop scolaire, au risque d’étouffer sa créativité. J’ai commencé à travailler le cuir avec du tissu et une machine à coudre. Je commence à me dire que mes méthodes ne sont pas classiques, mais je crée des objets qui me plaisent. Maintenant je commence à avoir envie de me former, ou en tout cas à trouver des réponses à des besoins: lisser les bords, finir les tranches éventuellement.
    J’ai envie de pouvoir écrire ou dessiner sur le cuir. Et la, j’aurais besoin de tuyaux 🙂
    Merci pour vos articles.

  • Marie-Danielle le Sueur-Hisleur

    Merci Tithouan pour ce rappel ! le site est tellement riche que je n’avais pas trouvé la page (LOL!) et je m’apprêtais à poser la question …

  • Jordy

    Bonjour, j’aimerai m’essayer à la petite maroquinerie en confectionnant des étuis de couteau de poche.
    Pouvez vous me conseiller les premiers outils à acheter, et quel type de cuir choisir ?

    Merci d’avance.

    Jordy

    • Tithouan

      je n’ai que peu de choses à ajouter au contenu de cet article … le choix des outils se fait selon ses besoins … il n’y a pas de liste toute faite 🙂

      pour des étuis à couteau, prévoir la ponceuse à bande ou un système pour poncer les tranches car épais.

      Sinon la base :

      Outils de coupe (un outil pour couper, un support de coupe, une règle)
      Outils pour tracer (pointe à tracer, compas pointe sèche)
      Abat carre pour créer un biseau pour les bordures (certains s’en passent, c’est un choix)
      Brunissoir (à main ou monté sur un touret ou perceuse) pour finir les tranches (selon le type de cuir utilisé, pas obligatoire, mais sur cuir tannage végétal, un régal)
      De quoi assembler le cuir (fil, aiguilles etc. pour la couture. Du lacet, une griffe etc. pour le laçage)

      a+

  • Valérie Thillou

    Bonjour Tithouan,
    Merci pour cet article, je suis en cours d’achat pour commencer à bidouiller un peu en attendant de pouvoir être formée… Pour le cuir c’est pareil, un vrai casse-tête 🙂
    Je n’ai aucune création à partager pour l’instant, à suivre…

  • Macri Chrystelle

    Merci Tithouan pour cet article. C’est exactement ce que j’avais besoin d’entendre. On a chacun nos projets, notre façon de travailler, notre perception sur tel ou tel objet ou outil, une organisation qui nous est propre. Vive la créativité.
    A bientôt
    Chrys

  • Débutant_maro

    Bonjour

    Merci pour le conseil. Je suis débutant pour apprendre la maroquinerie. J’ai pensé qu’il y a une seule façon de réaliser pour un produit. Mais depuis votre article, j’ai appris qu’il existe plusieurs méthodes différentes, ça donne encore plus de envie d’apprendre!:)

    • Tithouan

      Merci de ce retour, c’est en effet un point que les néophytes pensent de l’artisanat. On évolue dans une société où tout est standardisé … Alors que si l’on creuse un peu, on se rend compte qu’il existe une multitude de possibilités pour peu que l’on accepte l’idée qu’il existe plusieurs chemins.
      A bientôt

  • Desprat

    Bonjour j ai déjà suivi une formation en maroquinerie pour faire des sacs de luxe et j aimerai m acheter du matériel de qualité mais à prix résonable car petit budget et aussi du cuir … mais je ne sais pas sur quel site aller des conseils svp ?merci

  • Prudente Leonardo

    Bonjour à tous, j’aimerai m’initie dans le métier du cuir,j’habite à Genève et par ici c’est très difficile de trouver des outils ou de cuir même.
    Comme je ne connais rien dans le secteur je recherche sur internet,et je n’arrive pas à trouver où acheté les choses plus basiques.
    Merci beaucoup de m’orienter.
    P.S j’ai une adresse sur France a Saint-Julien en Genevois
    Merci d’avance M Prudente Leonardo

    • Tithouan

      Comme expliqué dans l’article, le choix des outils est selon ce que l’on veut faire … et seulement après trouver les vendeurs en ligne selon le nom de l’outil choisi.
      Il existe différentes boutiques en ligne pour les non professionnels :
      http://www.outilsloisirs.fr/
      http://www.crea-cuir.com/

      sinon certains fabricants (vergez blanchard par exemple) vendent directement.

      En bref, il n’existe pas une seule solution toute faite pour répondre à un besoin précis. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *