Catégories
Apprendre la Maroquinerie Les coutures Les techniques Maroquinerie, travail du cuir

Trous à l’emporte pièce pour coudre : avantages/inconvénients

Je croise très souvent une technique pour percer les trous de couture, celle d’utiliser un emporte pièce pour percer le cuir.

Je croise très souvent une technique pour percer les trous de couture, celle d’utiliser un emporte pièce pour percer le cuir.

Alors, pour rappel, c’est possible … MAIS … Cela va dépendre de l’utilisation de l’objet, de son but.

En effet, dans la façon de vieillir, selon la technique de perçage et de couture utilisée, le résultat « mécanique » ne sera pas le même.

Trous à l'emporte pièce pour coudre : avantages/inconvénients - tithouan pour point-sellier.com

Quelques explications :
Un emporte pièce retire de la matière, peu importe sa dimension, donc le cuir ne peut se refermer sur la couture une fois faite, mais surtout cela crée un effet de faiblesse dans le cuir (même si tout est relatif, on parle sur de longues années d’utilisation).

Le fait de faire des trous de façon régulière, c’est la base pour découper une matière selon une ligne définie.
À l’usage, il y a des forces qui vont plier le cuir le long de la couture car ce sera « la » zone où il y aura de la matière enlevée.

Quelques exemples : découper un chèque, certains plis recommandés de l’état, le PQ, les timbres (avant l’époque des timbres autocollants, je parle des timbres à l’ancienne À lécher pour coller).

Donc à mon sens, faire la meme chose pour coudre, c’est étrange.

Il existe de nombreux outils facilitant la couture et permettant la régularité, donc autant les utiliser (je parle des griffes à percer, dent diamant ou pricking).

Les outils pour percer peuvent avoir deux actions, trancher une fente dans le cuir (alêne affûtée sur toute sa longueur ou griffe pricking) ou percer puis écarter le cuir qui pourra alors se refermer sur la couture (alêne affûtée sur sa pointe uniquement ou griffe dent diamant).

Je ne dis pas que percer ses trous à l’emporte pièce est impossible pour coudre, juste que je ne le recommande pas pour la maroquinerie (mon père à lui aussi utilisé cette technique à une époque et à mes début moi aussi sur des cuirs assez épais (2.5mm minimum), j’utilise à l’heure actuelle des cuir de 1.2mm, parfois plus fin, l’effet serait pire.

Maintenant à chacun ses choix, je trouve juste dommage que certains utilisent cette technique sans penser à la durabilité de l’objet, ce qui pour moi est ce qui donne du sens sur notre façon de travailler (éviter le consommable jetable non réparable).

Cela facilite le travail et le rendu mais fragilise à l’usage l’objet.

Autre détail, le laçage peut utiliser cette technique mais les trous sont plus espacés et le fait d’utiliser un lacet de cuir rempli la zone retirée Par l’emporte pièce, le fils de couture ne remplit pas le trou.

Choisissez donc bien votre technique pour percer les trous de couture, pour un objet uniquement esthétique et qui n’a pas vocation à être utilisé, pourquoi pas, mais pour un objet usuel, la technique du trous incliné à l’alêne ou à la griffe à percer existe pour une bonne raison : sa solidité dans le temps.


Merci à :

Tous les contributeurs !!!

c’est avec leur aide que cet article est paru 🙂

Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, vous pouvez le découvrir à cette adresse :

A bientôt

Tithouan

Abonnez-vous et recevez des mails réguliers contenant un article sur le thème du travail du cuir

(vérifiez votre boite mail pour la confirmation de votre inscription)

Par Tithouan

Maroquinier et animateur de stage travaillant le cuir au tannage végétal et toutes ses coutures à la main (au point sellier essentiellement)
Je souhaite partager avec vous mes connaissances dans le milieu de l'artisanat via ce site pour apprendre la maroquinerie artisanale.

Une réponse sur « Trous à l’emporte pièce pour coudre : avantages/inconvénients »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *